Road trip in South Africa – France ->Port Elizabeth en passant par le Cap

Les compétitions nous obligent parfois à faire de long voyages. Cet été, la destination de vacances d’été a donc été toute trouvée : Afrique du Sud. Un super pays, des paysages magnifiques, une diversité au niveau de la flore et de la faune, et des inégalités sociales criantes.

Ce post retrace  l’ensemble de notre voyage, nous sommes partis en famille le 13 aout, retour le 3 septembre. Pas forcément l’idéal question timing pour arriver au top lors de la compétition qui avait lieu le dernier WE, mais on ne pouvait pas décaller la rentrée des classes !

Bonne lecture, et bon voyage !

 

14 août 2018

 

Comme nous participons tous les 2 avec Delphine c’est donc pas un, mais 2 vélos que nous avons embarqués, le home trainer fait aussi parti du voyage, vu les récits des copains sur les routes Sud Africaines, on s’est dit qu’il fallait mieux assuré. Et puis, cela permet d’être efficace, pendant que nos filles font la grasse mat’, on peut se faire un petite séance simple et efficace, sans compromettre les visites en journée.

Le voyage s’est passé « presque » sans encombre,  y’avait juste quelques exédents de bagage  à gérer, et arriver à CapTown, comme on changeait de companie, les règles ont changé, de 25kg max, on est passé à 20kg max … nous obligeant à faire quelques réaménagement.

Bref, lorsqu’on arrive, on se rend compte que notre Voiture de loc avait été annulée,  Bref, les aléas du direct. On a géré !

Nos hôtes, des pures sud africains, présents sur ce sol depuis 400 ans, leur familles protestantes ont fuit l’europe et le catholiscime apres la Saint Barthelemy…., sont super accueillants. Hier soir bonne soirée avec leurs amis et famille,  autour d’une bonne soupe et de bons vins …  ah oui, il fait « un peu » froid …. style 15deg et meme un peu de pluie . Pluie providentielle, car ici ils sont en restriction maximale sur l’eau potable, les réserves d’eau sont vides à 80% …

Ces premiers jours sont passés à toute allure et nous repartons en vadrouille pour une semaine, road trip de port Elizabeth au Cap de bonne espérance et retour. D’apres le guide du routard, ça va etre top !

 

En attendant, déjà quelques photos de cette premiere partie du voyage :

13-14 aout 2018 : le voyage

arrivée : 17 aout 2018 : Petit safari à Kragga kamma game park

16-19 aout – life style @ PE

20 août 2018

Quelques réponses aux questions qui m’ont été envoyées.

Ça craint ? Pas plus que ça, faut pas aller n’importe où c est sur, mais la course a pied dans les quartiers résidentiels : sans problème (éviter les  »township » quand meme). Pour le vélo, j’ai pas tenté la sortie sur route, a priori c est au moins aussi craignos qu’en France, et en plus ils roulent a gauche. Les seuls vélos croisés c est des Black en VTT pourri le long de l’autoroute. Le mercredi avant course y’a une reco organisées par Ironman, mais ça ne devrait pas rouler bien fort. Bref le HT est un bon compromis 😋

Ça caille ? …oui ! 12 a 20 deg en journée , 16/18 deg dans l’eau. Y’en a qui se baignent en combi, moi j’ai rien tenté, de toutes les façons ça ne changera pas grand chose pour moi. Prévoyez Bonnet , polaire, doudoune, jeans.

Restrictions d’eau? Oui, les nappes phréatiques sont a 80% vidées, donc faut prendre des douches express, et limiter tout le reste .

C est beau ? … Yes grave !! Super voyage qui ne fait que commencer.

C’etait où le ‘safari’ ? Petit parc qui se fait en 2h. 15€ pour 4. Pas besoin de réserver. Vraiment top. » Kragga kamma game park ». A 20 min du centre de PE.
Le gros parc c est  »addo éléphant park » on fera ça la dernière semaine.

C est quoi les  »township »? … A priori c est des bidons ville, mais demain, on va aller visiter ça de l’intérieur (a Knysa), donc on vous en dira plus, une prochaine fois .

Suite au  »township tour » :

Le problème de l’integration ou de l’exclusion est vaste comme leur pays, et la fracture sociale encore plus grande. Aujourd’hui, visite d’un townships organisé par une fille ‘kisenaitsortie’ et qui finance qlqs soupes populaires pour 100 gamins, une maternelle et des uniformes scolaires pour les plus grands. Un beau projet financé par les touristes, basé sur la rencontre de 2 mondes, qui aidera quelques gamins a s’en sortir, on espère pour eux. Mais bordel, on le sait, mais quel monde de merde. En tous les cas, si vous venez ici, essayez de faire un  »township tour » ça vous laissera un souvenir sûrement plus mémorable que n’importe quelle autre  »attraction ».

 

Comment on se sent ? Euh , disons que questions entraînement et bronzage, on pourrait rêver mieux, mais qu’au moins on sera détendu 😁

Bises les copains.

 

 

 

 

Du samedi 18 aout au dimanche 26 aout :

Delphine a tracé notre itinéraire à partir des conseils du Guide du Routard. D’ailleurs, la question de la sécurité qui revient souvent lorsqu’on se penche sur un voyage en Afrique du Sud est très bien expliquée dans ce guide. Grosso modo, il faut quand meme prendre quelques précautions, ne pas trainer à certains endroits à certaines heures et ne pas se garer n’importe où … pour ceux qui sont curieux, voici les passages du routard sur ce sujet : CLIQUER SUR LE LIVRE :

Nous ne nous sommes jamais senti en danger, ni agressé, mais c’est sur que lorsqu’on passe à coté de quartiers ou règnent la misère, il faut mieux en pas trainer et rouler porte et fenètre fermées.
Notre itinéraire consistait à aller au CAP par la côte, quelques rando sympa à faire, s’arrêter à Knysia pour y visiter le TownShip, y dormir 2 nuits à l’auberge de jeunesse, puis Hermanus pour voir les baleines et terminer au cap de bonne espérance. Ensuite, nous nous sommes posé 3 nuits à HoutBay, Banlieu de Cape Town, là bas, nous avons visité la ville, fait un trail pour monter à Table Montain, fait le jardin botanique, la route à péage (50Rdn) est superbe et débouche sur un plage. Petit tour en mer pour aller voir les Otaries, Resto MZanzi dans un TownShip au Cap. Ensuite, nous avons le retour par la route du nord, le pays des vignobles, des fermes d’autruches, des paysages à couper le souffle. Pas mal de rencontre faite dans les auberges de jeunesses le soir, ou sur le bord de route avec des autostoppeurs, … on mesure la chance qu’on a chez nous . Par exemple, au milieu de la campagne, on a pris une fille de 19 ans avec son gamin de 9 mois. Elle attendait depuis 5heures qu’on la prenne en stop pour faire les 25km qui la séparent de la clinique. Le voyage a permis aussi de faire découvrir à nos filles d’autres manières de vivre, ca fait grandir.


Sur le chemin du retour, nous avons fait 2 randonnées dans les parcs Nationaux, c’est bizarre de payer pour faire une rando, mais c’est tres bien aménagé, et les paysages sont magiques . On y croise des oiseaux fabuleux, le fameux Lorie, des colibris, et aussi des singes.

 

le voyage, c’est aussi des rencontres :

Dans la série de portraits, on trouve :

  • Grant, l’entrepreneur issue des huguenots, qui a construit un palace de 10 000m2 avec 7 AirBnB
  • Peggy, l’artiste business women, qui fait venir les touristes dans les bidons villes pour financer l’éducation des gamins
  • André, le zaïrois, qui fuit la guerre et qui fait son petit business de poisson en attendant des jours meilleurs
  • Mama, la tenancière de Mzanzi, le premier restaurant du Cap sur TripAdvisor, son resto est une histoire de famille construit au coeur du township
  • Plusieurs placeurs de parking (ils surveillent votre voiture pour 5 Rnd), dont l’un, ancien marin, avait 4 enfants à l’école, on lui a payé un Fish & Chips
  • Lochru, le capitaine irlandais d’un navire qui reste toujours au port
  • Graham, un business men anglais champion de triathlon
  • Joe, le barman édenté de l’auberge de jeunesse

 

et des ruelles et des paysages (en tout sur 3 semaines, on aura fait 3000km de voiture):

 

 

 

 

 

Du lundi 27 aout au mardi 28 aout : SAFARI

De retour à Port Elizabeth, nous sommes repartis 2 jours en safari à Addo Elephant Parc. Le 3ieme plus grand parc du pays, on y a croisé des buffles, des troupeaux d’éléphants, des gazelles, des lions, une hyène, des Kudus, des suricates, et les fameux Bousiers qu’il ne fallait pas écraser. … en tout, on a coché une quinzaine d’espèces.
C’est un grand parc, cela vaut la peine d’y rester une nuit, mais la prochaine fois, on réserve les lodges qui sont au milieu de la savane et pas ceux en bord du parc. Le premier après midi, on a pris un guide dans notre voiture, 269rnd les 2 heures. Nous n’avons pas vu bcp d’autres animaux comparés au matin, matin, mais il nous a expliqué plein de choses sur le parc.
Le lendemain, levé 5h00 pour aller avec un autre guide et son 4×4 (400 rnd/pers), mais là, on a vu le lion … ce coup ci, il a pris des sentiers réservés 4×4 et lui il savait où se trouvaient les félins. Une rencontre magique et majestueuse.
D’autres amis sont allés sur le parc au nord ouest, a priori plus sauvage, avec des araignées, des serpents et bcp de plus de lions.

Du mercredi 29 au jeudi 30 aout

Nous avons profité de ces derniers jours pour nous entrainer un peu. Course à pied le matin autour du Golf. Piscine à NEWTON PARK : belle piscine de 50m, quasiment personne, 3 euros l’entrée. Et du vélo, home trainer bien sur, mais aussi une sortie sur route, sur le circuit de l’ironman, organisé avec la police, ce qui permet de faire les 15 premiers km à 20kmh, sans s’arréter aux feux rouges, mais avec 500 copains !! , ensuite, une fois sortie de la ville, on a pu lacher les chevaux et se faire plaisir.

D’ailleurs, meme à la piscine, ils roulent à gauche !!! il faut faire attention à ne pas se planter un fois la culbute faite au virage … mais bon, à 2 par lignes d’eaux, ça va !

Nos filles sont allées une journée au collège avec la voisine. Une super expériences pour elles, un collège 100% filles !!, avec des course de mathématique, d’english et d’african. En plus c’était le jour de la fête du printemps (normal, chez eux c’est le 1er septembre). Bref, un souvenir inoubliable.

 

Du vendredi 31 aout au dimanche 1er septembre

Et enfin, les 3 derniers jours ont été consacrés à l’ironman : préparation du matos, retraits des dossards, un passage au village expo, photos avec les partenaires, courses pour les filles le samedi et encouragements des garçons, et on inverse les rôles le dimanche.
Le dimanche soir, gros barcecue indoor (il pleuvait des trombes) avec tout le team, chez nos proprio … trop sympas !! On envisage de revenir faire le full en 2020, ils sont déjà bookés l’appart !

 

le compte rendu de la course : ICI

 

3 septembre : Voyage retour

C’est parti : Port Elizabeth -> Durban -> Johanesburg -> Doha-> Genève -> Grenoble.
L’anecdote du retour : Arrivés à Durban, on récupère les bagages, et on les fait réenregistrer, mais là, les règles changes : le poids max des grosses valises passent de 20 à 25kg, mais on a le droit qu’à un seul bagage à main de 7kg maxi, alors que nous avions en tout 6 bagages à mains dont 2 valises à 11kg … bref, c’est reparti, comme à l’aller, on déballe tout dans l’aéroport, on enfile 3 jeans, et 2 sweats, on tente de planquer un sac dans un sac, on remet des affaires dans la grosses valises qui ne faisait que 20kg … ouf c’est bon ! et pour info, nous n’avons finalement payé aucun supplément pour les 2 vélos : Nous étions 4 et nous avions 4 grosses valises : 2 valises standard à 25kg, un carton à 29kg pour un vélo, et une valises vélo à 32kg … ah oui, il ne faut pas dépasser 32kg !


Tout s’est bien déroulé jusqu’à Doah, où je me suis fait arrété, car j’avais planqué 2 cartouches de CO2 sous pression (pour gonfler les pneux) dans la sacoche avec mon portefeuille. Mais là ce n’est pas passé, ils ont pris mon passeport … bref, j’ai désormais une fiche S au Quatar … Je m’étais dis que c’était moins risqué que de les laisser dans la valise vélo, mais non … ça ne passe pas non plus. C’est encore de l’expérience emmagasinée.
Les filles auront loupé leur premier jour d’école, mais a priori, cela ne les traumatise pas plus que ça, Emma a déjà raconté la moitié de ses aventures à ses copines via whastapp et a pu pratiquer son anglais avec l’autre Emma (la voisine), et elles imaginent bien faire un échange linguistique dans les années qui viennent, quant à Maelle, elle a hâte aussi de montrer ses photos à tout le monde, et sait désormais comment commander son repas au resto ou dans l’avion, … mais elle a le même accent que son père, on ne se refait pas !

Rentrée des classes :

back to france :

Divers et formalités administratives

Monnaie : on sort du cash sans soucis dans les distributeurs 15,6 Rand = 1 euros

niveau de vie : un repas pour 4 : en général 600 Rnd

hébergement : beaucoup de Back Packer (auberge de jeunesse – env 200 Rnd/nuit ) et AirBnB

Visa : non nécessaire

Venir avec un Enfant : si on voyage avec son enfant et UN SEUL parent (marié ou divorcé ou rien), il faut 4 choses : passeport pour l’enfant, photocopie de la carte d’identité de l’autre parent CERTIFIEE conforme (tampon en mairie), autorisation de sortie du territoire signée par l’autre part et CERTIFIEE conforme, et enfin, un acte de naissance multilingue (ou à défaut le livret de famille) … c’est indispensable, on a été contrôlé 4 fois.

Trajet en avion : il faut bien compter 24h de porte à porte (on est passé par Geneve, Doha, le Cap puis PE)

Voiture : location à l’aéroport, facile, essence à 1eur le litre environ. Conduite à Gauche. Le permis Français suffit. Ne rien laisser dans les voitures sans surveillance. Ne pas hésiter à payer les petits gars qui surveillent votre voiture (on dirait des SDF avec un gilet jaunes crasseux, ne pas hésiter à discuter avec eux, ils sont en général tres sympa). Et quand vous revenez, il faut leur laisser 5 ou 10 rnd, voire leur acheter un petit truc à bouffer. Ces gars sont parfois placés pour la mairie et ont une zone dont ils s’occupent.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *