triathlon de cublize 2010 : compte rendu

Retour de WE à cublize. Petit compte rendu histoire de capitaliser et progresser.

Mais avant tout, un petit clin d’oeil aux organisateurs, et à mon club : asvel triathlon, un super WE plus de 50 triathletes mobilisés, une organisation aux petits oignons, un gymnase rien que pour nous, un traiteur pour le petit dej … bref, la classe !!!!

Bon, maintenant retour sur la course et la préparation :

environ 5 semaines correctes soit 12 heures de courses / 18h de bike et 6 heures de nat 8h de moyenne/semaine – ca casse pas des briques, mais ça permet de limiter la casse. Ce qui me manque c’est 2 ou 3 sorties de 4h00 en bike.

Question alimentation, j’ai fait régime dissocié dernière semaines : légume / viande blanche / oeufs et soupes jusqu’au mercredi midi, puis pates, riz et encore pates + malto.

Conclusion : rien à signaler sur l’alimentation, pas de problème de digestion. Ah, si sur la course, j’ai pris que du liquide, un nouveau produit sponsor de la manifestation, plutot pas mal, bon gout pas trop sucré, pas d’écoeurement, bonne découverte. et j’ai pris 3 gels, 2 vélos pour couper une fringale et un à mi course à pied.


Le jour J, natation raccourcie à 1500m, car eau à 15°C voire moins. La solution d’acclimation que m’ont appris les anciens : 30 minutes avant, tu vas dans l’eau : 5 min jusqu’au cuisses, puis petit pipi, puis jusqu’au rein, l’eau rentre par la fermeture, puis 5 minutes jusqu’au ventre, les mains croisées et tu discutes, puis tu mets les mains et là aqua jogging, puis la tete avec bien sur le double bonnet !! puis 2*50m à bloc, et en fait, ça passe nickel, puis tu sors et tu attends dehors les 10 dernières minutes avant le GO. Conclusion ça passe nickel !! pas la sensation de froid, sauf au menton, mais là, il faudrait une cagoule intégrale.

Pour le bike, je pars super bien, en vélocité et sans trop forcer, entre 45 et 50 au plat. Je m’étonne, le cardio annonce 163, moi qui avait du mal à passer les 150 à l’entrainement. Surement que la semaine de récup y est pour quelque chose, je me dis qu’il faut que je calme, je descends alors entre 157 et 162, mais qu’est ce que c’est bon, je récupère tous les concurrents comme des petits pains après 35 kil je pointe à la 20ième place mais là les ennuies commencent : déraillage en coté, je dois m’arrêter, puis chaine cassée, je perds 3 min pour faire une réparation express. une quinzaine de place de perdues que je remonte à nouveau durant les 20 km suivants. Mais, là, le foncier me manque et je pense aussi  être parti trop fort, et je commence à coincer au 60ième. Dans les bosses je suis à 15 km/h sur mon 39×23 ) 80tpm au lieu de 25 km/h, je perds pas mal de place et le cardio est en greve, il ne veut plus monter : FC145. Question fréquence de pédalage, je commence à baisser vers 95tpm au plat … c’est pas bon signe. Bref, 30km de galère, j’essaye de me ravitailler comme je peux et attend que ça passe. Les pieds sont toujours gelés, et je ne regrette pas d’avoir écouter les vieux et d’avoir pris ma veste club !!

La force revient vers la fin, ça permet d’éviter de continuer à dégringoler dans le classement. Je pose le bike dans les 30 je crois.

Pour la course à pied, c’est très dur de démarrer, les pieds sont encore congelés et les quadri un peu tétanisés, du coup je n’arriverai jamais à mettre la machine en route et les jambes me brulent dès que j’accélère. Finalement je les arrose copieusement d’eau froide, mollets compris et ça me permet de retrouver un certain confort. Je trouve un faux rythme pas trop efficace, un peu douloureux, mais qui avance et je boucle les 20 km ainsi. Dans les descentes j’allonge, les pieds tapent, heureusement que j’ai mis les chaussures lourdes !!

Au final 48/420 en 5h27. Meme avec ma préparation légère, je pense que je valais mieux que ça, si j’avais baissé le rythme du premier tour à vélo, ça m’aurait permis de faire une meilleure course à pied. J’aurai du me contenter d’une FC 148/155 maxi, comme à Klag … mais sans regret, car c’était quand meme super grisant !!!  Prochaine fois, j’essaierai de mieux gérer et surtout de faire les 2 ou 3 sorties longues qui m’ont manquées pour boucler ça proprement.

Voila, c’est fini ! place à de nouvelles aventures


résultat complet resultat_LD triathlon_lac des sapins cublize 2010.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *