Test produit : semelles connectées made in France

Cette semaine, j’ai pu tester un nouveau produit, qui risque bien de révolutionner le monde de la course à pied dans les années à venir. Une semelle connectée dôtée de capteurs qui enregistrent un tas d’informations : puissance, vitesse, force d’impact, cadence etc … … et bien sûr, toutes les données arrivent sur la Garmin ou dans Strava.

Une application permet ensuite d’analyser les données et propose des exercices pour améliorer sa foulée. Pour l’instant c’est encore un prototype qui sera présentée par cette jeune startup française (FeetMe) au CES à Las Vegas en janvier prochain. Fondée par une poignée de jeunes ingénieurs polytechniciens il y a 3 ans, ils ont d’abord développé une semelle à destination du médical (diagnostic, correctif, suivi …) . Désormais c’est un produit grand public, conçu pour les sportifs qu’ils sont en train de mettre au point.

La semelle ressemble à une semelle orthopédique, un peu plus épaisse qu’une semelle de propreté, elle pèse à peine 30 grammes. Le modèle commercial devrait être encore plus léger. Les 25 capteurs sont moulés dans la masse, on ne les sent pas du tout. La partie enregistrement et transmission (ANT+) est placée sous la voute plantaire.

Les semelles se rechargent (bah oui … comme tout les appareils connectés) par induction, il suffit donc de mettre un petit boitier branché sur secteur dans les basquettes pour qu’elles se rechargent. Les batteries tiennent à ce jour 12 heures environ. Mais dans les années à venir, avec les nouveaux matériaux (comme le FD- SOI, un matériau fabriqué par mon entreprise Soitec), on peut penser que l’autonomie ira en augmentant. A titre d’exemple, les nouvelles montres GPS basée sur le FD-SOI tiennent plus de 30 heures avec GPS et Cardio allumé.

Bref, la transformation digitale est en marche y compris du côté du running … ça ne nous empèche pas de continuer à courir pied nu de temps en temps 😉  mais cela laisse présager de nouvelles manières de s’entrainer, de quantifier ses sorties. D’ailleurs, Trimes, qui n’est jamais le dernier de la classe, vient de sortir un article intéressant sur le sujet  : Normalisation de la puissance en course à pied

Ci-dessous, le petit témoignage que j’ai fait pour FeetMe :

J’ai pu faire quelques tours de pistes, a priori, j’ai bonne cadence d’appui, mais je manque un peu de puissance verticale (d’après l’application), et j’ai un léger déséquilibre droite/gauche… à suivre … Je devrais pouvoir continuer à tester le produit après sa sortie commerciale, restez connectés 😉

 

4 réflexions au sujet de « Test produit : semelles connectées made in France »

  1. Bonjour, en une semaine cela fait deux fois que j’entends parler du graphène, tu sais où en sont les recherches et le niveau d’industrialisation de ce matériau ?

  2. Merci pour le retour d’expérience, ça fait quelques temps qu’on en entends parler, c’est bien d’avoir un véritable témoignage.

    Certains jurent que c’est la prochaine grande innovation en course à pied, c’est peut-être pas faux. A suivre…

    Merci,
    Charly – Opentri.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *