GUTAI : mon avis sur l’application.

« Salut Xavier, tu en penses quoi de GUTAI ?”

…. Et bien voila la question qui m’est posée quasiment toutes les semaines en ce moment. Je vais donc essayer d’étayer ici ma réponse afin que cela serve au plus grand nombre.

Les différentes version de GUTAI

Il existe 4 grandes versions de GUTAI, j’y reviendrai plus en détail par la suite :

  • La version BASIC : c’est gratuit, ça permet juste de regarder ses séances avec la gutai intensité et de noter ses sensations
  • La version PREMIUM : pas de plan d’entrainement, on  utilise GUTAI juste pour les analyses de séances, des conseils sur l’analyse de charge et on utiliser leur base de données de séance pour se programmer des entrainements – c’est comparable à Strava Premium (avec l’aspect réseau social en moins, et l’accès à des séances prédéfinies en plus). Ca donne des pistes, mais faut etre motivé pour se construire un plan sur plusieurs semaines.
  • La version TRAINING (GUTAI 2.0) : on sélectionne un objectif (un marathon, un half, un ironman, un trail etc …) , une charge moyenne hebdomadaire (10,12 … 18 h), et une durée à caler en fonction de son calendrier (objectif dans 12, 16,… 24 semaines). Et ensuite tout est automatique. ==> c’est celle que j’utilise
  • La version COACHING : on prend contact avec un coach à distance qui utilise GUTAI, et il vous programme chaque semaine des entrainements sur mesure selon vos dispos, vos objectifs (principaux et intermédiaire).  

Version PREMIUM :

Ce que ça fait :

  • Des analyses de séances avec un graphisme innovant (par rapport à Garmin ou Strava), la fameuse GUTAI Intensity.
  • Une analyse du plan de charge avec un suivi jour après jours de votre état de forme (à condition de remplir chaque jour son wellness, ce qui prend 20 secondes)
  • Le calcule automatique des zones d’intensité (Z1,Z2,Z3…) en fonction de vos séances. GUTAI détecte tout seul par exemple que vous avez battu votre record sur 20min, et il recalcule toutes vos valeurs.
  • Il vous propose des séances types pour progresser sur une discipline à vélo ou en course à pied.
  • La synchronisation est automatique depuis Garmin/Suntoo/Strava
  • Cela gère quasiment tous les sports, mais propose des analyses d’allure en Course, Velo et Natation

Ce que ça ne fait pas :

  • La planification des séances
  • Le café

Combien ça coute ?

  • environ 10€ par mois

Faut-il un capteur cardiaque et capteur de puissance ?

  • La GUTAI intensity est calculée en prenant en compte la fréquence cardiaque. Sans FC, pas de GUTAI Intensity.  Et par soucis de fiabilité, il est conseillé d’avoir une ceinture plutôt que la FC au poignet. (… bon perso, depuis que j’ai la garmin 935, j’utilise les valeurs de la FC au poignet pour toutes les séances en endurance, et chez moi ça marche plutôt bien, j’ai de la chance ! … et j’arrive désormais meme à envoyer les valeurs prises par ma montre sur le compteur vélo (merci Nakan.ch))
  • Pour le vélo, les zones sont exprimées en watts. Donc c’est fortement recommandé d’avoir un capteur. Par défaut, vous pouvez vous baser sur les sensations et le cardios, mais cela sera moins précis.

Pour qui je le recommande :

  • Pour tous ! J’ai plusieurs copains qui ont un coach qui leur envoie des plans sous Excel, et qui utilisent GUTAI pour l’analyse des séances.
  • Pour ceux qui veulent aller plus loin dans l’analyse de leur séance . C’est l’équivalent de Strava Premium

⇒ plus d’info : https://gutai.training/pourquoi-choisir-gutai-premium/

GUTAI 2.0 :

Ce sont les plans que j’utilise ainsi que plusieurs athlètes du team (mathieu, guillaume, jeanne, julie)

Ce que ça fait :

  • Tout ce qui est compris dans le module SENSHI
  • Ca vous fait récupérer ! Il y a des semaines parfois très dures, mais aussi des blocs de récup (qu’on a du mal souvent à s’accorder lorsqu’on est seul)
  • L’import dans votre calendrier de votre planning d’une semaine sur l’autre (le mercredi soir). Ces plans ont été pensés, inventés par Karoly Spy et son équipe.  C’est en général bien «velu », il y a beaucoup de sortie très sollicitantes, mais il y a aussi des semaines ou des séances vraiment très cool.
  • Des conseils nutritionnels avec notamment des séances intéressantes sur 2 jours combinées à des indications sur les menus, le Sleep low : une grosse séance en fin de journée, un souper sans glucides et une séance à jeun le matin … rudement efficace !)
  • Un petit mail chaque semaine qui présente le programme de la semaine suivante, exactement comme le ferai un vrai coach.
  • La possibilité de poser un tas de question à la communauté sur Facebook. Par exemple : il pleut des cordes, GUTAI me demande de faire 5h de velo, comment est ce que je peux remplacer par du Home Trainer ?
  • La première semaine du plan est plutôt costaud, car GUTAI vous fait faire un tas de tests pour vous jauger, et définir vos allures d’entrainement. On ne peut pas rentrer les valeurs manuellement, mais si vous avez GUTAI depuis longtemps, il a enregistré vos valeurs obtenus lors de compétitions précédentes par exemple. Cependant GUTAI préconise pour faire ses tests, cela fait partie de leur philosophie d’entrainement.

Ce que ça ne fait pas :

  • La prise en compte de vos contraintes de calendrier ou la présence de jour ferié. C’est vraiment des semaines types 5jours avec souvent du biquotidien et parfois des journées off. Et un Gros WE avec souvent un enchainement Velo / Course  à pied. Charge à chacun de déplacer les séances pour que ça colle avec ses dispos.
  • La gestion d’objectifs intermédiaire. Le plan classique : j’ai un Ironman dans 20 semaines et je voudrais faire un half à S-7 (avec l’envie de performer) et un à S-4 (que je ferai avec la forme du moment), ce n’est pas pris en compte par GUTAI. Il vous planifiera la même chose pour tout le monde, charge à chacun de gérer son affutage et la récup ensuite.
  • Ca ne fait toujours pas le café 😉

Combien ça coute ?

  • Entre 20 et 30 euros par mois. Donc un plan Ironman sur 3 mois, 12 semaines c’est environ 90€ – bref c’est 3 à 4 fois moins cher qu’un coach traditionnel.

Pour qui je recommande ces plans :

  • Pour les triathlètes, mais pas que. Il y a des plans, marathon, cyclisme, trail.
  • Pour les personnes qui sont des machines qui vont dérouler le plan sans se poser de questions.  ca c’est Mathieu Paolillo … et les résultats qui vont avec, il fait sa meilleure saison en basculant sur GUTAI
  • Pour les personnes qui n’aiment pas vivre avec la contrainte d’un coach personnel mais qui aiment suivre un cadre.
  • Pour les personnes qui ont de l’expérience  et qui vont faire un peu d’improvisation sur certaines séances en fonction de leur emploi du temps ou qui aiment bien suivre la séance de piste du club, mais qui vont trouver dans GUTAI un cadre rassurant construit, qui va leur éviter de se poser trop de question sur la gestion de leur charge.  bref, ça c’est typiquement moi !
  • Pour les personnes qui ont déjà une expérience  d’entrainement et qui veulent voire autre chose.
  • Aux personnes qui durant l’hiver veulent voir autre chose que leur coach habituel. Il existe des plans GUTAI spécifiques pour l’intersaison.
  • Aux débutants ! il existe des plans pour préparer un M ou encore un Half avec 8h/semaines.  Si vous venez d’un autre sport et que c’est votre première année de triathlon, cela vous fera gagner du temps, gérer 3 sports en même temps c’est pas inné!

Pour qui je déconseille ces plans :

  • Aux personnes qui n’aiment pas les chiffres et qui roulent sans capteur de puissance ni Cardio.
  • Aux personnes qui ont besoin qu’on leur botte le cul, aux personnes qui payent la salle de gym mais qui n’y vont jamais. Pour que ça marche il faut être etre clair avec soit meme, savoir exécuter   un plan.

⇒ plus d’info : https://gutai.training/pourquoi-choisir-gutai-training/

GUTAI COACHING :

  • Ca fait tout le reste !! Y’a un vrai coach qui au lieu de se prendre la tete plusieurs heures par semaine à construire et décortiquer vos séances, va passer beaucoup moins de temps à construire les plans (10x moins de temps selon leur FAQ … là c’est peut etre un peu exagéré, ou bien le gars n’avait rien automatisé et faisait tout à la machine à écrire et pigeon voyageur) et va pouvoir aller beaucoup plus loin dans l’analyse des séances, les échanges. Un tas d’analyses sont automatisées (très poussées et basées sur des études scientifiques). Les créateurs de GUTAI étaient des utilisateurs de Training Peak qui trouvaient que Training Peak était trop limité. En ce moment, y’a plein de coachs qui basculent de Traininng Peak vers GUTAI.

Combien ça coute ?

  • Entre 50 et 150€ par mois selon les coachs (y’en a qui proposent plus ou moins de points de contact, des personnalisations plus ou moins poussées … bref les prestations peuvent être très différentes, d’où des tarifs différents). Je crois que le coach, lui, doit reverser à GUTAI pour chaque athlète une dizaine d’euros mensuels, mais il les amortit vite car comme je l’expliquais, il gagne globalement en efficacité sur les plans, les analyses.

Qu’est ce que je pense de l’application informatique ?

  • Il existe 3 applis : l’appli Android, l’appli IPhone et la web apps pour le PC. La web apps contient beaucoup de fonctionnalité que les Applis smartphone.
  • L’application a été lancée en Janvier 2018, à l’époque c’était vraiment très jeune, à peine débuguée.
  • Sans rentrer dans tous les détails, en mars 2019, il y a encore pas mal de bugs, des plantages sur l’apps Android, des choses qu’on aimerait faire naturellement et qu’on ne peut pas faire. J’ai l’impression qu’au début 2018, ils ont passés un peu de temps à corriger les bugs, à mettre à jour l’applis Android qui est apparu en Mars 2018. Mais depuis quelques mois, je vois de nouvelles fonctionnalités apparaitre, mais sur l’ergonomie de base ça n’évolue pas.C’est dommage.
  • Alors oui, je ne suis pas encore super satisfait de l’expérience utilisateur, à coté de ça, Strava est beaucoup plus intuitif et fluide. Après, Strava, ça a bientôt 10 ans (creation en 2009), est traduit en 14 langues et doit il y  avoir une centaines de développeurs, alors que chez GUTAI, les développeurs se comptent sur les doigts d’une main.
  • J’attends beaucoup des prochaines releases. J’ai cru comprendre que dans les mois qui viennent (printemps 2019), ils comptaient refondre totalement les 3 modules : Android/Iphone/Web pour n’en faire plus qu’un seul. Je suis convaincu que cela apportera définitivement une interface à la hauteur de leur back-end et de leurs ambitions. Car pour le moment, les concepts sont bons, les mecs (karoly et Cyril … allez voir leurs vidéos) sont géniaux et super impliqués, mais on a parfois l’impression que l’appli a été développée par un stagiaire qui n’a pas eu temps de tout terminer.
  • Pour terminer sur un note positive, gardez en tête, que cela n’empeche pas des milliers  d’athletes d’utiliser GUTAI au quotidien, de progresser et ce qui compte dans GUTAI ce n’est pas tant l’interface utilisateur, mais bien tout le reste, ce qu’on ne voit pas, appelé back-end, toutes les analyses automatisées des séances, les comparaisons de séances entre elles, le calcul du ratio d’endurance etc …
  • @Karoly : PS, si tu me lis n’hésite pas me donner des précisions sur votre RoadMap, ça va le faire 😉

⇒ plus d’info : https://gutai.training/trouver-un-coach/

Bonus : ma relation avec les coachs

Tout d’abord, il faut que je vous explique mon histoire avec les entraineurs et la programmation de l’entrainement.

Depuis mes débus en 2002, je me suis entrainé seul, en utilisant ce blog (depuis 2009) pour partager mes expériences, pour rassembler les bonnes idées que je trouvais ici et là sur le net. Un peu de théorie scientifique, et beaucoup de feeling et de plaisir. Je trouvais de la motivation dans l’expérimentation, l’envie d’essayer par moi-même, de capter l’expériences des anciens, ce qui m’a valu quelques résultats (mes 2 slots en M35) mais aussi bcp de plaisir et quelques craquages et surmenage. J’ai entrainé aussi quelques athlètes pour faire partager mon expérience. J’ai pu faire progresser ces personnes en prenant soin d’eux, en concevant une programme surmesure et en établissant une relation humaine qui, meme à distance, permettait de donner la motivation à mes poulains de se dépasser et d’aller au bout de même.

Puis fin 2016, sentant que j’arrivais aux limites d’un système, je demande à Pierre Massonneau de s’occuper de moi. Il m’a beaucoup appris, il a beaucoup de fond et il a su s’adapter,  et ensemble, nous avons eu de super résultats durant cette collaboration avec notamment 3 podiums sur des épreuves Ironman. Et cela m’a convaincu du bénéfice de la relation athlète / coach. J’ai pendant l’année qui a suivi terminé de développer une application informatique permettant au coach de construire facilement des programmes, de se constituer une bibliothèque de séance et d’échanger avec ses athlètes. La collaboration, les feedbacks, les ressentis sont tout aussi important que les datas dans cette relation. 3 ans plus tard, Pierre utilise d’ailleurs toujours cette application.  Ce fût une année très intéressante durant laquelle j’ai pu allier mes différentes compétences informatiques et sportives …

En 2018, Je prends également la direction du Team  Argon 18 France, du coup, je décide d’arrêter de coacher des athlètes pour me concentrer sur le team, et j’arrête la collaboration avec Pierre, car je ne sens pas capable d’honorer son travail. Car lorsqu’on s’engage avec un coach, on se doit justement d’etre engagé, motivé, ne serait-ce que par respect. Et c’est là qu’arrive GUTAI. Cela tombe pile poil, je voulais à nouveau être libre, tout en étant guidé par un plan d’entrainement sur mesure.

En 2019, j’enchaine donc une seconde avec GUTAI et ses plans automatisés. Je regrette la relation que j’avais avec Pierre Massonneau (I miss you  ), car indéniablement il m’a permis d’être plus régulier, plus fort dans la tete, c’était vraiment top. Mais la gestion du team, mon boulot, ma famille ça me prend beaucoup de temps et je ne veux pas me mettre la contrainte d’un coach, on ne peut pas tout faire, il faut faire des choix dans la vie.

Et donc, GUTAI en mode 2.0, c’était nickel pour moi : pas de prise de tête, pas de compte à rendre à personne, pas de calcul à refaire, juste faire confiance et se laisser guider avec un part d’impro de temps temps (il faut bien laisser s’exprimer de temps en temps l’artiste qui sommeille en nous).

Une anecdote, je dois vous avouer que lorsqu’en 2016 je développais mon application de coaching, qui était centrée autour de l’utilisateur (simplicité / collaboration / interactivité / acces depuis mobile), j’entendais que des français (un certain Karoly que je ne connaissais pas) développaient une application qui allait remplacer les coachs. Un truc avec de l’intelligence artificielle sans relation humaine. … Bref, je voyais ça d’un mauvais œil, car j’étais convaincu que les applis garmin et strava suffisaient pour les analyses (et c’était gratuit) et que ce qui comptait c’était la relation humaine Coach / Entraineur – et que mon appli justement permettait d’y répondre. 3 ans plus tard, je dois avouer que j’ai changé d’avis, d’une part GUTAI apporte des analyses plus pertinente que ses concurrents (garmin/strava / TP), mais  prends en compte les ressentis de l’athlète, et apporte la simplicité, la mobilité, la collaboration meme si certains points restent à améliorer. Mais l’essentiel est là, les bases sont solides et l’appli est ouverte à tous les coachs, y’a pas que les plans automatisés.

Pour aller plus loin :

Mise à jour

  • 23 mars 2019 : creation de l’article

Vos Commentaires

Si c’est article vous a plus, si vous le trouvez utile, n’hésitez pas à me mettre un commentaire, cela sera utile pour les copains

3 réflexions au sujet de « GUTAI : mon avis sur l’application. »

  1. Bravo tu as vraiment bien résumé Gutaï,tu sais comme j’aime cet application et j’adore le coach (karoly ) .je trouve comme d’habitude que tu as bien concentré les formules a bientôt

  2. Merci pour le retour Xav… j’utilise l’appli dans le cadre de ma reprise… j’ai pris Karoly comme coach. Au top !

    Manu

  3. Quelle analyse ! T es flet qd même triathlete, analyse, humaine
    Respect monsieur… J areive sur lz tard mais qui sait t es un chemin a suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *