Bilan à mi-parcours

Hello, ça fait pas mal de temps que je n’ai pas publié sur ce blog, pas mal d’occupation, en particulier, bien occupé à lancer le site du team, https://www.teamargon18france.eu que je vous invite à visiter si ce n’est pas déjà fait. Occupé aussi à m’entrainer un peu, et toujours suivre quelques athlètes.

Début de saison très positif – 5 Triathlons, de belles places au scratch et 4 podiums chez les vétérans (et oui, cette année je suis passé chez les quadra ! faut bien qu’il y ait quelques avantages), mais aussi l’épaule gauche qui couine depuis la course d’obstacle dans la boue de fin mai, et le tendon d’achille droit qui reste inflamatoire depuis la prépa du 10 bornes de Moirans (36’30) en mars. La vieillerie qui s’installe?

  • 22 mars – 10km Moirans – 76ieme 36’30
  • 29 mars – Aquathlon de Grenoble – 25ieme
  • 9 avril – Triathlon Sprint par équipe Chattes – 7ieme – 1er AG – 1h08
  • 16 avril – Triathlon Sprint par équipe  Montelimar- 11ieme
  • 14 mai – 70.3 Aix en Provence – 45ieme – 3ieme AG – 4h29
  • 4 juin – Half Iron Doussard – 8ieme – 2ieme AG – 4h14
  • 10 juin – Triathlon L Salagou – 7ieme – 1er AG – 4h21

Petit retour en image :

Matos :

Quelques nouveaux partenaires par rapport à l’an passé :

  • Skechers Performance pour les chaussures de running
  • Zone 3 pour la combinaison (modèle Vanquish, vraiment content, ça me fait pas sortir en première ligne, mais les quelques secondes de gagnées c’est toujours ça)
  • BV Sport pour les tri fonction (avec et sans manches). confort ++
  • ACM sport – complément alimentaires
  • et tous les autres sur le site du team : http://www.teamargon18france.eu/partenaires

Coaching :

Question entrainement, je suis avec attention les conseils de Pierre Massoneau, mon coach depuis Octobre 2017, et je dois dire que les résultats sont là.

Qu’est qu’il a changé? La question que beaucoup me pose …

Bon, je pourrais pas livrer tous ses secrets, mais globalement, on a pas mal travaillé pour gagner en force et puissance. Tourner les jambes moins vites, faire encore baisser le cardio, et du coup, aborder la course à pied avec plus d’énergie.

Un exemple de séance :  4x 11min / récup 4min en Z3 mais avec des cadences précises : 80 puis 70 puis 60 puis 70

Ca donne me fait passer pas mal de temps sur le 53×11, dès qu’il n’y a a pas de vent ou que le profil est légèrement descendant. Et le cardio reste à 140 où avant j’étais plutot à 145/150. Du coup, sur Aix ou Doussard, je tourne plutot à 75rpm de moyenne et 145 pulses (a comparer à mes 105rpm et 152 pulses à Klagenfurt en 2009!  … il y a eu un sacré travail depuis ce temps).

Pour la course à pied, on travaille aussi le renforcement en travaillant en sous-cadence. Par exemple : des séries de 4min allure IM mais en alternant 180/170rpm.

Et puis, finalement, j’ai l’impression d’en faire presque moins que lorsque je m’entrainais tout seul. Surement que je prends plus le temps de récupérer, et puis le fait de ne pas avoir une qualif à aller chercher à tout prix sur un ironman, fait aussi baisser la pression.

Je me réserve des cartouches psychologiques, et familiales pour aout/septembre lorsque je serai dans le dur de la préparation pour Hawaii. A ce moment là, il faudra charger la barque, et borner un peu plus. Mais pour le moment, je me préserve.

La suite du calendrier?

  • 14 juillet Aquathlon du Bourget
  • 16 juillet Triathlon L de Val de Gray
  • 26 aout 70.3 Vichy
  • 23 septembre Half Ironman par équipe Paladru
  • 14 Octobre – Ironman d’Hawaii pour terminer en beauté !

 

Crédit photo : Thierry Sourbier

2 réflexions au sujet de « Bilan à mi-parcours »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *