Hawaii 2017 – c’est parti !

A quelques heures du départ, je sens que ça approche !

le velo est démonté, bien rangé dans la valise, l’appart est encore en chantier, il va falloir tout rentrer dans le sac.

Plus qu’une « petite » journée « Porte ouvertes à Soitec », où j’anime un atelier sur le Sport ! non sans blague … pourtant un atelier sur les outils de reporting financier aurait surement bien intéressé tous les enfants 😉   Et Dimanche matin, ce sera parti ! go pour 24 heures de trajets le temps de faire un demi tour du monde.

 

La question que tout le monde me pose : « comment me suivre samedi » : dossard 1466

http://www.ironman.com/triathlon/coverage/athlete-tracker.aspx?race=worldchampionship&y=2017#/tracker/RAE4BVZX 

et aussi un live vidéo sur redbull tv

https://www.redbull.tv/live/AP-1T4FGYQ7D1W11/ironman

Dimanche 8 octobre 20h00

A cette heure, nous devrions etre en route vers Los Angeles, mais les hasard de l’informatique ou de l’administration en a décidé autrement : Petite escale imprévue, et visite express chez ma cousine à Paris.

 

Le voyage va effectivement être un peu plus long que prévu. Parti à 5h30 de la maison, pour un vol à 10h00, on avait de l’avance !

départ en bus (jusque là tout va bien)

Mais lorsqu’on arrive à l’enregistrement, à 8h30, Mais seuls les 3 billets adultes sont emis. On voit que l’hotesse passe d’un PC à un autre, 30,40 min plus tard elle nous dit que l’Esta de Maelle ne passe pas. Pourtant j’ai bien le papier avec l’acceptation APPROVED !! … On reprend tout à zero, J’ai une experte en Esta juste pour moi ( :o)  ), et 2 parents adorables qui comprennent la situation, mais qui me laisse gérer. Bref , je refais l’esta de ma fille, mais ça met  »encore invalide » ca coince , on retente, on patiente, on trépigne, et à puis à 9h40 alléluia ça passe ! (ndlr le batch a tourné, la synchro des p**** de serveurs a fonctionné). Je garde mon calme.

Mais plus possible d’émettre le billet de Maelle , système fermé informatiquement. Du coup, on prend une décision. Mes parents courent pour attraper l’avion au vol, mais sans bagages, plus possible non plus d’enregistrer leur bagages.
On se dit qu’il sera plus simple de retrouver 2 billets que 4.
De mon côté, je reste avec Maelle en essayant de trouver une solution sur Lyon . Misère prochain vol au départ de lyon : jeudi. La loose. Je suis abattu, dégouté, blessé. Le gros plan loose !

Et là, Maelle me dit  »tu pourrais chercher un avion sur ton téléphone ! » .. aller , on s’y met haut les choeurs.

Finalement je retrouve un billet au départ de Paris lundi matin avec une escale à New York. De 5h et une escale à Los Angeles de 7h également. Retour comme prévu initialement, départ le vendredi 20.  On gérera les problèmes d’assurance et de réclamation plus tard.

Dans le train lyon paris 

En résumé, nous arrivons sur Paris en train à 14h, nous sommes hébergés par Sabine et nous reprenons un avion lundi matin à 11h30. Arrivé à Kona mardi 11h du matin. Heure locale.

Maelle est ravie de voyager , voir sa cousine sur Paris, puis NewYork, Los Angeles, et moi je ne comprend toujours pas ce qui a merdé. J avais pourtant eu les deux même confirmations pour mon esta et le sien fais en meme temps il y a un mois (AUTHORIZATION APPROVED)

Quelques photos :

Anything is possible (5 bagages à 2 dans le métro parisien, il a fallu trouver des solutions ! j’adore jouer au petit train)

Dernière information : je viens de faire l’enregistrement du vol pour demain : c’est bon ! les 2 billets sont émis (y’aura plus qu’à gérer l’enregistrement du vélo).

C’est déjà un chantier de se qualifier, mais alors, prendre le départ c’est encore un parcours du combattant. Allez, on reste motivé, comptez sur moi pour ne rien lâcher !

Mercredi 12 octobre – Partner’s day

Bon la suite de l’aventure ….

Le plan s’est finalement déroulé comme prévu ! Enregistrements sans encombre à Paris, j’ai juste du monter à 150pulses … le gars qui controle une à une chaque ligne du billet, ça prend des plombes, puis le checkin des bagages, pourquoi vous avez autant de sac, où allez vous etc …

Les moments sympa aussi on le douanier fouille la valise de ma fille (bah oui, champoing et gel douche, c’est pas autorisé!), puis passage des douanes américaines, toujours un grand moment de convivialité ! ….  Mais bon, finalement tout s’est bien déroulé, en tous les cas, nous sommes arrivés avec nos bagages !

Cela aura été beaucoup de fatigue et de stress, mais de super moments partagés avec ma fille, génial ! Maintenant, place au repos et on se concentre sur la course.

 

Il a juste fallu trouver quelques couvertures pour dormir dans l’aéroport de Los Angeles, s’occuper un peu et arrivé le mardi matin (mardi soir heure FR) à Kona.

Premiere journée bien occupée, Visite partenaires, parade des nations.

Puis seconde journée, le mercredi, on remet ça : Shooting pour les skechers (partenaire running), puis shooting sur le vélo, puis soirée avec Argon, rencontre avec Craig Alexander (3x vainqueurs Hawaii en PRO).

Demain, jeudi, on se repose  un peu !

 

Dessin avec Maelle dans les aéroports

 

Jeudi 12 octobre

Ce matin, petite natation en mer histoire de se décoincer les articulations, enchainé avec une course à pied. Il fait chaud, faut vraiment se protéger du soleil et s’hydrater. Mais ne surtout pas boire que l’eau d’ici (filtered water … aucun sel minéraux dedans !) … donc on complète avec des compléments minéraux.

Apres midi, repos, et ce soir, cérémonie officielle  d’ouverture de l’ironman.

Le vendredi sera consacré à la dépose du bike, derniers préparatifs dans ce lieu magique.

Vendredi 13 octobre 21h00

à moins de 10heures du départ, une grosse pensée à tous ceux qui m’ont accompagné jusque là : mes parents et ma fille qui m’ont suivi au bout du monde, Delphine et Emma qui ne m’ont pas suivi, mais qu’aurait bien aimé :-/  , mon kiné nico, mon coach Pierre, tous les collègues, les potes de club, les potes de team, les potes de tri, les potes d’école, les potes de colleges, et vous autres qui me lisez !

Après une qualification obtenue il y a presque un an chez les mexicanos, merci encore  Guillaume pour l’accueil, l’année s’est vite écoulée, beaucoup de courses, plein de super moments. Désormais c’est LA course, celle qui fait peur, peur de se planter, peur de réussir, mon seul Ironman cette année, l’impression d’etre encore un rookie devant ce monument. Plaisir, Passion, Partage, Performance resteront les maitres mots pour allez au bout, ne rien lacher, penser à la chance que j’ai de vivre ce rêve, meme quand ça fera mal.

Samedi 14 octobre 23H00 – Compte rendu de course

Allez, un petit CR, avant de se coucher, la tete pleine d’image, les jambes pleines de courbature et le dos plein de coup de soleil.
Le plan défini avec le coach c’était 1h08 / 4h49 / 3h19.

La journée avait bien commencée avec un 1h07 dans l’eau, 1029 ieme sur 2400. La mer était bien agitée, pas mal de vagues, du coup j’étais plutot content du résultat.

Sur le vélo, je signe le 67ieme temps du jour, en 4h48, j’ai géré les 120premiers km, cardio bas, watts dans les clous, je double et redouble. Bref, normal. Je m’alimente correctement avec les barres de céréales habituelles. RAS.
Mais à 60km de la fin, ça commence à coincer, je baisse carrément l’allure. Je le craignais, je vous disais que j’avais peur, là je paye le manque d’entrainement sur septembre, les 60h de trajet, les sollicitations partenaires ces 2 derniers jours et du coup, je termine le bike sur la réserve. Je me dis que le marathon risque d’etre très compliqué.

Je démarre celui ci prudemment, 11 ou 12km/h, mais rapidement la chaleur étouffante me force à m’arrêter, alterner marche / course. Hors de question d’abandonner (un Ironman, surtout celui-ci, ça se termine, en rampant s’il le faut, mais ça se termine! « et pis c’est tout! »), mais je me prépare à un long calvaire. Seuls les 10 derniers kilometres seront corrects, avec un petit 12km/h. Bilan : 4h21 pour couvrir la distance.

Mais du coup, le truc cool, c’est que j’ai du temps, du temps pour en prendre plein les yeux, la mer, les palmiers, les encouragements, ces longues files de coureurs sur la Queen K. J’ai bien pensé à tous ceux qui étaient derrière leur PC, et je me disais, que je profitais un peu pour vous ! Bref, ça compensait largement la souffrance physique (du moins, c’est ce que je me disais! … methode Couet).
J’ai aussi eu le temps d’encourager les copains du team, de discuter avec quelques concurrents…

Et le clou du spectacle, l’arrivée. En 2013, j’avais fait un mano/mano avec Stephane Bernard jusqu’à la finish line.
Cette année, j’ai couru le dernier km avec ma fille, d’abord cote à cote, puis en faisant voler le drapeau français (cousu main par Guillaume et Paola, mes amis de Cozumel). La foule en délire sur Ali Drive, allez Paris, vive la France, et ces émotions partagée avec ma fille, génial !!
Ce sera l’image que je garderai de ce Kona 2017, le chrono, lui, on l’oubliera vite 10h26 (comme un copain me disait, ça arrive meme aux meilleurs : Cette année, Frodeno, le vainqueur sortant 2015/2016, a couru son marathon en 4h01 !).

Bises à tous, je file me coucher, demain, on va tenter d’aller voir les dauphins en liberté en canoé pas loin d’ici.

xavier

Finish line – kona 2017

 

 

Y’a un truc qui a merdé, … soit celui qui m’a mis la creme n’a pas tout compris, soit la creme de l’organisation était périmée … mystère … heureusement, ya la biafine :o)

 

 

Bonne nuit les petits !!

Jeudi 19 octobre

A quelques heures du départ, voici quelques photos de ces derniers jours. Passage express à Honolulu, sur l’ile de Oahu.

Une énorme métropole américaine les pieds dans l’eau, lieu historique d’un des tournants de la 2nd guerre mondiale avec l’attaque de Pearl Harbor, mais aussi capitale mondiale du surf, inventé par un certain Duke, Hawaiien né en 1890 a qui une statue a été hérigée sur la plage de Waikiki.

Mais avec un peu de patience, en prenant le bus, on arrive à sortir de la ville et faire le tour de l’ile en quelques heures pour 5 dollars. Cool !

 

 

 

18 réflexions au sujet de « Hawaii 2017 – c’est parti ! »

  1. Aller Xavier , on compte sur toi pour nous en mettre plein la vue. Je suis sûr que tes 2 supers supporters seront aux ptits soins avec toi qu’ils te
    soutiendront jusqu’au bout de ton parcours (sans compter ta femme et ta fille bien sur ) . Prend du plaisir et reviens nous en pleine forme. Good Luck !!!!!!

  2. Allez courage ! Ce qui ne tue pas rend plus fort !! Ça te fera encore plus de souvenirs Mais t’es quand même un vrai guerrier !!!! Bravo pour le moral

  3. Le dicton que je viens d’inventer dit : plus la logistique est compliquée, meilleure sera la course !!
    Courage, et merde !

  4. Et ben quelle péripétie mais chaque problème trouve sa solution 🙂
    Contente que vous soyez bien partie pour ce 3 ème rdv avec Hawaï 🙂
    Gros bisous et à très vite et bonne passion 🙂

  5. Merci pour les news! Les souvenirs n’en seront que plus beaux et plus forts, Maelle se souviendra toute sa vie de ces moments avec son Papa. Et maintenant concentration et detente musculaire, t’es dans la course, tu vas tout defoncer, max de plaisir, max de douleurs – Go go go go go – On sera tous derriere nos ecrans

  6. Merci pour cet article, un bon exemple de démonstration de persévérance et d’un état d’esprit positif dans un cadre extra-sportif ! Tout le meilleur pour la course et profite surtout de l’après-course avec tes parents et Maëlle !

  7. Content que la preparation se passe plus sereinement.
    Soit fort. Be Humble and Hungry! Et surtout Enjoy…..
    Soitec sera derriere toi (surtout derriere son ordi).

  8. Content que la preparation se passe plus sereinement.
    Soit fort. Be Humble and Hungry! Et surtout Enjoy…..
    Soitec sera derriere toi (surtout derriere son ordi).

  9. Allez Xav ! Concentration, tu y es, tu vas le faire, tu es fort et surtout comme tu l’as dit, le plaisir…. Avec toi pendant la course !! Bises

  10. Merci pour ton compte rendu ! Et – bonne récupération, profite des prochains jours sur place et quel souvenir inoubliable avec Maelle qui a décidément de quoi être fier de son Papa !!! Plein de bisous

  11. Bonne récupération… Profitez bien encore d’Hawaï !! Si tu vois les dauphins, tu me fais une photo pour moi !! Bisous

  12. Bravo et Félicitations encore une fois jusqu’au bout de l’effort …. Chapeau
    Profitez bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *